Melaine Favennec

Des prix

1982 : LE SABLIER HORIZONTALChansons (Bagad, chorale, fanfare et jazz men)
1985 : INTIME IN TIMEPRIX SACEM Récital mis en scène par Hervé Lelardoux
1986 : LA BELLE INUTILEChansons imprégnées de jazz
1989 : 3 = +Orchestre symphonique (Dion Yvan Cassar)
1992 : LA CHAMBREPrix à la création Bretagne Quintet à cordes piano (Dion Yvan Cassar)
1998 : NOS ÎLES NOS AMOURSChansons folk pop (Dion Dan Ar Braz), arrgts et cordes Julian Favennec
2000 : LE TRIO EDFChansons tout public Prix à la création Bretagne

Tout public:

  • ÇA BARDE À LA TORCHE Contes et chansons
  • ÉMOI DES MOTS M chante le poète Max Jacob
  • HEY! HO! Piano: Véronique BRIEL- Percus: Dom.Molard
  • LE VIEIL HOMME DES COQUILLAGES Patrick Molard: bagpipe (pibreac’h) M: chants et poèmes

Jeune public:

  • LA CHANSON DES CHATONS Spectacle jeune Public (3 à 6 ans)

De scènes en scènes

Scènes parisiennes : Centre d’Art Celtique - La Tanière - La Vieille Grille - Le Trou noir - l’Elysée Montmartre - la Cigale -  55 représentations au Tourtour - la Pépinière Opéra.

Des Festivals :  3 Printemps de Bourges,   Les Franco Folies de la Rochelle -  Festivals  Inter Celtique :Lorient, Tombées de la Nuit-Rennes,  - Festival de Cornouaille - Quimper - Jeudis du Port –Brest. Festival de chansons de paroles Barjac -  Festival du Val de Marne – Les rendez vous de l’Erdre – Celtomania  – Brest 2004 -

Scènes nationales et centres culturels : Scène nationale  de St Brieuc La Passerelle – Scène nationale de Quimper Théâtre de Cornouaille – Scène nationale de Combs la Ville  - Centre Culturel J Duhamel Vitré – Centre culturel Pôle Sud Chartres de Bretagne – Le Stérenn Trégunc - Le Triskell    Pont l’Abbé – L’Aire libre à St Jacques de la lande  - Théâtre de l’hôtel de ville St Barthélémy d’Anjou -  La péniche spectacle Rennes – Le Roudour St Martin des Champs

Associations diverses comité des fêtes, comité d’entreprises, écoles, bibliothèques…

Discographie

2012 :     EMOI DES MOTS: Melaine Favennec Chante Max Jacob : Dylie Production 03/10/2012
2011 :     Kan Tri Men: Ewen - Delahaye - Favennec : Dylie Production
2010 :     L’OZ noz: http://www.lozproduction.fr/monloz/30-melaine-favennec
2007 :     Tri Men: Ewen - Delahaye - Favennec : Dylie Production
2005 :     HEY ! HO ! : Dylie Production
2003 :     Kan Tri:  Ewen - Delahaye - Favennec : Dylie Production
2003 :     Les Grandes voix de Bretagne: http://www.lozproduction.fr/monloz/30-melaine-favennec
2001 :     Nos îles, nos amours: http://www.lozproduction.fr/monloz/30-melaine-favennec
1997 :     La grande histoire de la chanson fr. : Edition France Progrès
1996 :     Ouessant (compilation) : Escalibur Coop Breizh
1994 :     Anthologie de la chanson française: EPM
1993 :     Présent d’Exil: Intime in time
1992 :     La chambre - Prix de l’Académie Charles Cros : Intime in time
1988 :     Melaine: I hello reccord
1982 :     Au secret déluge: RCA
1979 :     Chansons simples et chants de lonque haleine: Névénoé 1977 :     Atav ez eom: Diaouled Ar Menez
1976 :     Veillée bretonne à Menez Kamm Diaouled Ar Menez
1976 :     Basse Danse: http://fr.wikipedia.org/wiki/Névénoé
1973 :     Diaouled Ar Menez: Eponyme

Divers

Télé :

  • 2001 : TV Breizh Be news Club 52 mn
  • 2003 : France 3 Kan Tri 52 mn
  • 2005 : France 3 “Y a pas que la télé” (Wiliam Leymergie)

Radio :

  • 2005 : France Bleu – France Inter (sous les étoiles exactement 2 fois) - France Bleu

Ateliers d’écriture et de parole : stage week-end, dans le cadre d’Universités, d’Ecoles, de    formations, de missions ADDM, CEFEDEM, Ti Ar Vro, CFMI

Adaptation de textes :
1 - le texte « Au gui l’an neuf »  de Melaine Favennec est le noyau de «Je te donnerai, je te donnerai» tryptique chorégraphique de Flora  Théfaine.
2 - Écriture de « un voyage qui n’a pas de pays » pour la Compagnie Kossiwa.

Personnage : LES YEUX D’ÉTAIN DE LA VILLE GLAUQUE  Fr. Bourgeon BD Castermann

Création: NORD, JE T’APPELLE: livret : Melaine Favennec ; Musique : Henri Texier  Scène nationale Quimper

Livres: 2012 De Jonas à Moby Dick - ouvrage collectif -
2012  L’anthologie du festival de la parole poétique
SCARWEATHER- autour d’un bateau feu editions coop Breizh 2010
ESCALES     Livre de peintures de Jacques Godin (préface)
ATLANTIQUE: Anne Quéméré (championne du monde de traversée à la rame (préface)

DVD: YVES ÉLLÉOUËT: Melaine dit quelques textes et poèmes http://www.sevendoc.com/coffrets-collection-phare.html

Expositions : Le Guilvinec CLC.
Galerie Bois Pont l’Abbé - Galerie Saluden Quimper
Centre culturel St Barthélémy d’Anjou
Bibliothèque Neptune de Brest
“La dame blanche” Péniche spectacle - Rennes
Galerie du collège E Guillevic à Ploeuc sur Lié
Centre Culturel Milizac- le Roudour de St Martin des Champs 29
2006 Galerie Patricia Oranin Pt L’abbé.

image image image image
Créations de visuels pour pochettes d’album : Gérard Delahaye – Diaouled Ar Menez

image
Un foulard en chanson: Viviana
Peintre: Jacques Godin
Poème: Melaine Favennec
extrait de la chanson “Viviana”, Album “La chambre”, Grand Prix de l’Académie Charles Cros- Intime in Time 1991.
Sortie officielle: 21 décembre 2012
Production: Maison Le Minor, Pont l’Abbé

imageimage
Création d’étiquettes pour le champagne Louis de Sacy

image
À gauche en compagnie de Florence Arthaud
et d’Eugène Riguidel
image

Biographie par chorus

Né en 1950, Melaine Favennec est bercé par les chants et airs traditionnels que collectait son père. " Mon père, raconte-t-il, est l'un de ceux qui ont puissamment contribué au renouveau de la musique traditionnelle bretonne ".

C'est à Quimperlé où il est né qu'il apprend la bombarde et la cornemuse dès son plus jeune âge. Il passe son adolescence en Alençon où, dès l'âge de douze ans, il commence à écrire et interpréter des chansons dans les MJC, en duo avec son ami François Didier. Il s'intéresse rapidement à la langue française, par la poésie que lui fait découvrir le père de François, notamment Gaston Bachelard.

En 1969, il co-fonde à Alençon le Théâtre du Temps Fort. Il participera à la création et à la présentation de quatre pièces, avant de quitter la troupe : " au fil des représentations, je me suis aperçu, dit-il, que j'avais toujours besoin de chanter et de raconter des trucs ".

C’est par le violon que Melaine Favennec opère un retour aux sources en rejoignant, après des études à l'Institut Français de la Photographie, un groupe désormais mythique, les Diaouled Ar Menez (les Diables de la Montagne), groupe à danser. De festoù-deiz (fête de jour) en festoù-noz (fête de nuit), il y joue du violon. Il ne fera partie de ce groupe à partir de 1973. Ne trouvant pas à s'exprimer, par le chant et la parole, comme il le souhaitait, il se sépare de la formation pour entamer une carrière en solitaire. Depuis le 25ème anniversaire du groupe, on peut le revoir dans les festoù-noz ou se produisent les Diaouled.

En 1976, L'année suivante, il sort Basse Danse chez Névénoé. De 1972 à 1979, il s'investit dans cette nouvelle coopérative bretonne, fondée par Gérard Delahaye et Patrick Ewen, qui prônent le " vivre et travailler au pays ". Névénoé pratique le système de l'achat par souscription et réinvestit systématiquement les fonds, pour la création de nouveaux albums. Annkrist et Kristen Noguès participeront aussi à cette aventure. Entre temps, avec son propre spectacle, il tourne et se produit parfois en première partie de Bernard Lavillier, Archie Shepp ou Léo Ferré...

En 1979,  l’album Chansons Simples et Chants de Longue Haleine voit le jour, toujours chez Névénoé. Il considère cette époque comme très enrichissante. " Névénoé était un lieu de réflexion et de critique qui nous a permis d'avancer. On a arrêté, parce qu'à un moment donné, la notion de critique était plus forte que la notion de création ". L'année précédente, David Oppenheim (qui faisait la pochette de Bob Dylan : Blood on the Track) lui propose d'entrer chez CBS. Mais la major n'attire pas Melaine, qui lui préfère Névénoé.

Cependant, quatre ans plus tard, il signe chez RCA la sortie d'un nouvel album, Au Secret Déluge. Tout comme Stivell, Servat ou les Tri Yann, Melaine entre dans la grande distribution. Et, comme eux, il subit le retour de mode, le plat des années 80. Deux albums, présentés sur scène, ne voient même pas le jour. La même année, avec la tournée Le Sablier Horizontal, il rassemble autour de lui pas moins de soixante-dix musiciens d'horizons divers (bagad, chorale, formation de jazz...). C'est pour découvrir d'autres musiques qu'en 1981 qu’il devient directeur artistique du festival Jazz E Breizh avec Henri Texier, festival qu'il dirige, avec ce même contrebassiste, au château de La Roche-Jagu 22. De 1981 à 1983.

1985, nouvelle tournée, celle du " super-spectacle " Intime In Time, mis en scène par Hervé Lelardoux. Très remarqué sur la scène du Printemps de Bourges, il est alors considéré comme le précurseur d'une nouvelle tendance de la chanson et obtient le prix de la SACEM.

En 1986, après ce magnifique spectacle, Melaine revient à la formule concert avec “La Belle Inutile”. Cette tournée se poursuit jusqu'en 1989, où il présente, aux Tombées de la Nuit, sous la direction d'Yvan Cassar (avec qui il réalisera ses prochains albums) un nouveau spectacle, Trois = Plus, en compagnie d'un orchestre philharmonique.

Entre temps, il sort, en 1988, son nouvel album chez Hello Record, un label rennais, après six ans de calme discographique: Melaine - Masculin Singulier. La chanson l'Hélicoptère devient presque un 'tube'. " Très loin, vingt-cinq ans après la revendication identitaire et collective, il reconnaît, malgré son passage chez RCA, être dérangé par le sentiment de ne rien représenter dans l’hexagone".

En 1990, il participe aux Quarantièmes Rugissants, avec Henri Texier Jazztet et le Bagad de Kemperle. Spectacle grandiose, si l'on en croit les spectateurs : " Il y avait Henri Texier et ses musiciens sur une estrade, devant nous. Puis, venant des remparts de Quimper, les musiciens du Bagad sont arrivés, en se suivant. Ils ont descendu les marches qui mènent au jardin en interprétant une série de mélodies bretonnes. Quand ils sont montés sur l'estrade, le rythme a évolué vers le jazz. Et pour la première fois, j'ai entendu un Bagad jouer du jazz, celui d'Henri Texier... ". Il sort aussi La Chambre, nouvel album (avec Yvan Cassar) qui obtient le Prix Charles Cros et le Prix de la Création en Bretagne.

Enfin en 1993, c'est au tour de Présent d'Exil, chez Intime In Time, d'être salué par une critique enthousiaste. Le disque regroupe un quatuor à cordes issu de l'Opéra de Paris, un orchestre de chambre et une quinzaine d'instrumentistes divers. Les arrangements sont toujours signés Yvan Cassar.

En 1996, il participe au disque Au Bout du Vent et chante Ouessant avec Hervé Lesvénan au piano (Escalibur, diffusion Breizh). Et l'année suivante, il souhaite, le 29 novembre 1997, un joyeux vingt-cinquième anniversaire de scène à Yann-Fañch Kemener, en chantant pour la première fois en breton et, en faisant chanter pour la première fois YFK, en français !

Melaine Favennec signe au total onze albums et de nombreuses tournées à travers la France. Il participe à l'enregistrement de l'Anthologie de la Chanson Française, en interprétant trois titres, dont Le Roi Renaud (EPM). Il écrit aussi des paroles pour Gérard Delahaye, Dan Ar Braz, Henri Texier et TSF. Acteur de théâtre, auteur de musique pour le théâtre, il fait aussi son entrée dans le cinéma, avec Brisures d'Abers (JL Le Tacon), Un Voyage Immobile (Lejalé). Puis, il prête ses traits à la plume de François Bourgeon, dans la bande dessinée Les Yeux d'Etain de la Ville Glauque. Enfin, en artiste complet, il peint et dessine.

Pour les années à suivre, voir la discographie.


Envoyez-moi un courriel à: